-Jean-François TIXIER-

Armateur et entrepreneur de lestage
Patron du canot de sauvetage
29 sauvetages effectués
plus de 60 personnes lui doivent la vie

 

Le nom de Tixier est connu des Dunkerquois, ne serait-ce que pour l’écluse ou pour la rue qui porte son nom. Mais c’est aussi le patronyme le plus cité dans les statistiques officielles en ce qui concerne le sauvetage en mer.

 

C’est au XIXe siècle que s’est illustré cet armateur, membre de la Société Humaine de Dunkerque. Jean-François Tixier nait d’un père auvergnat, un charpentier venu travailler dans la construction navale, et d’une dunkerquoise.

 

Il grandit au milieu de charpentiers de marine et de pêcheurs à Islande, qui paient régulièrement un lourd tribut à la mer, laissant de nombreuses familles dans la gêne et l’affliction.

 

Après avoir travaillé plusieurs années avec son père, Tixier s’établit vite à son compte comme armateur et fait rapidement fructifier son affaire.

N’oubliant pas ses origines, il établit avec d’autres Dunkerquois une société d’entraide, la «Société Humaine», pour les naufragés mais loin de s’en contenter, il prend le commandement de canots pour porter secours aux navires en perdition.


Etat civil

Naissance le 19 février 1829 à Dunkerque

 

Mariage à Gravelines le 13/05/1850 avec Marie Joséphine Barra

 

Décédé le 30 septembre 1871 en portant secours aux naufragés du CATHERINE- CHRISTINE

 

 

Données généalogiques

 

Fils de Maurice TIXIER, Charpentier né à Clermont Ferrand

et Françoise Lucile QUENET (Acte 106 AD du nord)

Mariage à Dunkerque le 13 mai 1850 avec

Adelaïde Louise Germaine MAGNE (04/11/1829 Gravelines)

Descendance ( )

Estelle née le 11 septembre 1850

 

Décoration

Chevalier de la Légion d’Honneur ,   Dossier non trouvé

Médaille d'Or de 2e classe Minis tère de la Marine pour les sauvetages du 28 mars 1857, 8 mars 1858, 4 octobre 1860, 2 décembre 1861 et 1er janvier 1862

 

Vie professionnelle

 

Aucune donnée disponible

 

Actions de sauvetage

 

09/1853

Alors qu’il observe son père à bord d’un canot avec quatre rameurs à la manœuvre dans le chenal, il voit l’esquif chavirer, se jette à l’eau et les ramène tous à la berge

03/1854

En mars 1854, alors que l’hiver est particulièrement dur, un homme tombe à l’eau et disparaît sur la glace de l’avant-port. Tixier plonge mais ramène un corps sans vie.

26/12/1855

Sauvetage du brick MOGADOR  Equipage sauvé

Sauvetage du brick DOROTHY  Equipage sauvé

Sauvetage du trois-mâts DIANA  Equipage sauvé

 

29/01/1857

Sauvetage du chasse-marée LES TROIS SOEURS  Equipage sauvé. Trois sauveteurs décédés

1858

Sauvetage de l’AMIRAL MOORSON

1860

Sauvetage de la DORADE

1861

Sauvetage de l’EDWARD EVERETT

30/09/1871

Jean-François s’élance une dernière fois pour porter secours à l’équipage norvégien du « CATHARINA CHRISTINA ». Son corps est retrouvé sur la plage de Rosendaël.

 

 

Témoignages

Hommage prononcé lors de fête des sauveteurs du département du Nord

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Sources

BNF Gallica Œuvres dunkerquoise

BNF Gallica Société centrale de sauvetage des naufragés Années 1868 à 1939

Archives départementale du Nord

Journal Nord Maritime 11 juillet 1923

http://histoiresdunord.blogspot.fr/2010/02/tixier-le-don-de-soi.html

Photos Généanet et Gallica Monde illustré 1887


 

Le nom de François Tixier est figé dans

le marbre sur le phare du Leughenaer.

 

Ce monument, oeuvre du sculpteur dunkerquois D. Schadet fut détruit pendant la seconde guerre mondiale par l’occupant allemand afin de récupérer le bronze pour l’effort de guerre. 

Il était situé à coté de l'écluse des chasses. Une écluse et une rue de Dunkerque portent son nom.