Année 1871

12 Sauvetages individuels

17 personnes sauvées dont 7 enfants

 


1er janvier

Désirée Fernez   batelière  sauve, en plongeant dans l'eau, un enfant à Cambrai.

Cette sauveteuse possède sa page personnelle sur le site  0259

1er janvier

Le sieur  Broucke François Ignace sauve une personne de la noyade.

Médaille de 2e classe en argent Ministère de la Marine

Ce sauveteur à déjà officié en sauvetages en 1844 et 1868 0260

18 janvier

Auguste  Hivin,  gréeur et canotier  plonge et sauve un enfant de 12 ans de la noyade dans l'arrière port.

Ce sauveteur possède une page dédiée 0261

3 février

Vers deux 2h30 de l'après-midi, le sieur Morborne Paul, de garde à la porte du Fort-Louis, ayant entendu les cris « un enfant se noie, un enfant se noie! » se dirigea immédiatement vers les fossés des fortifications qui avoisinent cette porte ; en effet, il  aperçut un enfant, Ernest  Dezayle, qui se débattait dans l'eau ; il avait  déjà disparu trois fois sous la glace lorsque le susnommé fut assez heureux de l'arracher  à une mort certaine.

L’Autorité du 5 février 1871  A0889

 

22 Février

Le matelot Ledet Antoine sauve une personne tombée dans le port de Dunkerque.

Médaille de 1ere classe en argent Ministère de la Marine 0262 

3 mars

Pierre Joseph Benoit Gens  sauve un enfant de la noyade dans le port de Dunkerque.

Médaille de 2e classe en argent Ministère de la Marine 0263


12 avril 

Le matelot   Lemaire  Joseph Honoré    sauve un enfant de la noyade dans le port de Dunkerque.

Témoignage officiel de satisfaction Ministère de la Marine 0264 

20 avril 

Le matelot   Bernaert    Joseph Désiré  sauve deux personnes tombées dans le port de Dunkerque.

Témoignage officiel de satisfaction Ministère de la Marine 0265 

14 mai 

Le matelot Pierre    Honoré sauve un enfant de la noyade dans le port de Dunkerque.

Témoignage officiel de satisfaction Ministère de la Marine 0266

 

24 juin

Le jeune Alphonse Bommel se baigne dans le canal de Furnes avec ses camarades. Ne sachant pas nager, il s'avance au milieu du canal et disparaît dans le fond ; ses jeunes amis crient au secours. Leurs cris sont entendus par monsieur Heluin, directeur de la filature du chapeau rouge qui se précipite dans l'eau tout habillé, ramène l'enfant. Malgré les soins que  sa sœur lui prodigue dans la filature, la  couverture chaude et des frictions,  rien n'y fait, on rend l'enfant mort, à sa famille désolée

L’Autorité du 24 juin 1871 A0890 

29 juin

Le jeune Jean Barbé, 6 ans et demi, demeurant au Courgain, jouer sur le port, non loin de la colonne, lorsque tout à coup il tomba dans le bassin. Il allait se noyer lorsque l'honorable Auguste Coquelin, dunkerquois, en poste comme greffier en chef du tribunal de commerce de Calais retira vivement sa redingote et se jeta à l'eau sans hésiter, il parvint, non sans peine, à ramener l'enfant sain et sauf.

L'Autorité du premier juillet 1871 a0891

02 juillet

Le matelot Wanwalscappel François Joseph  sauve un enfant de la noyade dans le port de Dunkerque.

0267 

2 août

2 militaires, les nommés Pogneux et Laurent,  étant de garde à la porte de Rosendaël, ont retiré de force des fossés des fortifications le dénommé Raymond, domicilié à l'hospice et évadé de l'établissement.  Atteint  d'aliénation mentale, il a été reconduit par ses sauveteurs à l'hospice où des soins lui ont été prodigués

L’Autorité du 3 août 1871 A0892

29 septembre

Le sieur Lambrets    Désiré sauve un enfant de la noyade dans le port de Dunkerque.

Médaille de 2e classe en argent . 0268

9 novembre

Le matelot Blondin Joseph Henri sauve une personne tombée dans le port de Dunkerque.

0269

9 décembre

Hivin    Auguste,  gréeur  plonge pour sauver Dorée (Doret) un homme tombé dans le bassin, et qui se débattait au milieu des glaçons. Ce fut en s'élançant la tête en bas, à l'endroit où il  était tombé, qu'il put l'atteindre, le tirer de l'eau et  se faire haler avec lui sur le quai.

Ce sauveteur possède une page dédiée  0270

 

Sources 

Annales du sauvetage et presse diverse