Année 1854

Sauvetages individuels

18 personnes sauvées dont  10  enfants 

 

13 janvier

Tombé à la mer au bout de l’estacade de l’ouest et ne sachant pas nager, un matelot est sauvé par Etienne Auten de Dunkerque qui s’est déjà signalé par plusieurs sauvetages, se distinguant lors du naufrage du Huit Frères ainsi qu’il y a deux ans, sortant de l’eau en plein hiver deux personnes tombées à la mer.

L’Autorité 24 janvier 1854  a0132

 

Mars

Gréeur et membre de la Société humaine Auguste Hivin sauve un homme qui était en danger de se noyer dans le bassin du commerce. Retiré presque asphyxié, notre sauveteur, collant alors sa bouche contre la sienne, aspire l’eau qui étouffait le noyé, et est assez heureux pour le rappeler à la vie.

  a0133

Mars

Entrepreneur de lestage et membre de la Société humaine François Tixier alors que l’hiver est particulièrement dur, voit un homme tomber à l’eau et disparaître sur la glace l’avant-port. Tixier plonge mais ramène un corps sans vie.

  a0134

7 mai

59e sauvetage effectué par M. Sion : il sort de l’eau et soigne pendant deux heures la petite fille de 10 ans d’un bélandrier tombée d’un batelet sur le canal de Bergues près de l’école de natation. Trempé, il est victime d’une forte fièvre dont il est heureusement remis.

L’Autorité 9 mai 1854   a0135

10 mai

Poussé au suicide par ses «tristes passions », un homme marié d’environ 26 ans est héroïquement sorti du bassin des Quatre-Ecluses par l’éclusier Looten. M. Looten est titulaire du prix Monthyon pour ses nombreux sauvetages.

L’Autorité 11 mai 1854   a0136

 

23 mai

Agé de 10 ans, le jeune Dezetère est sorti indemne du canal près de la porte d’Hondschoote par le cordonnier Deblock.

L’Autorité 27 mai 1854   a0137

 

24 mai

L’agent surnuméraire Maukeraert sauve de la noyade la femme Bosquet tombée tête en avant dans le canal d’Hoymille.

L’Autorité 27 mai 1854   a0138

31 mai

Pierre François Napoléon Thery, charpentier de navire, 3 quai de la Citadelle, sauve Désiré Merlin, 7 ans, demeurant Marché au Beurre, tombé dans le port entre les deux ponts de la Citadelle.

L’Autorité 3 juin 1854   a0139

 

21 juin

Tombé du quai Ouest dans un trou d’excavation militaire de 2 mètres de profondeur, un officier anglais en retraite est sauvé par le batelier Delors et transporté avec l’aide du sieur Delaporte chez l’éclusier Lavergne afin d’être soigné.

L’Autorité 22 juin 1854   a0140

 

15 août

Sauvant au péril de sa vie un jeune enfant tombé dans le bassin des Quatre-Ecluses, le courageux éclusier Looten, qui en est à son 50e sauvetage, est obligé de garder le lit, sa tête ayant heurté le radier du bassin.

L’Autorité 19 août 1854   a0141

 

24 août

Le Sieur Danquin sauve  la batelière Neuts en état de grossesse avancée.

Moniteur Universel  & L’Autorité 15 février 1858    a0142

27 août 

Danic Vincent, maître au cabotage inscrit à Dunkerque sauve un homme en danger de se noyer dans le port de Brest.

Moniteur Universel du 6 juin 1862   a0143

28 août 

Le Sieur Danquin sauve la fille du batelier Janssone

 - Moniteur Universel  & L’Autorité 15 février 1858   a0144

14 septembre

Tombé de son canot vers la Citadelle en revenant de porter du pain à la pratique, Emile-Ernest Moreel, 17 ans, fils du boulanger rue du Collège, est sauvé par Alexandre-Honoré Nériel, 32 ans, domicilié à Annel (Calvados), second du capitaine Jean à bord du Louis.

L’Autorité 16 septembre 1854   a0145

11 septembre

Gabriel Meurs 13 ans et Emile Favier, 14 ans, sont sortis sains et saufs du canal des Moëres par le préposé des douanes de Dunkerque M. Delmotte.

L’Autorité 18 septembre 1854   a0146

 

16 octobre

Charles Juvel, âgé de 9 ans, demeurant 8 rue de la Paix, tombé accidentellement dans la Cunette près du pont Rouge, est sauvé par le portefaix Louis-Jean Melsen vivant 24 rue de l’Abreuvoir.

Le sieur Melsen a déjà sauvé plusieurs personnes.

L’Autorité 19 octobre 1854   a0147