Année 1844

sauvetages individuels

14 personnes sauvées dont 10 enfants

Dans l'année

Pierre Poullin, tailleur de son état, sauve la vie d'un enfant tombé dans un endroit très profond de la Colme à Grand Millebrugghe.

Le 22 juin 1844 le Préfet du Nord lui adresse une récompense pécuniaire - A00330

 

Le marin Buttez, marin gravelinois, sauve de la noyade deux marins de la VENUS emportés par les flots.

a0034
.

12 mars

Le  sieur Becumont, préposé des douanes, à Bourbourg, voyant un jeune garcon se débattre dans l'eau du canal, n'hésite  pas à  se precipiter à son secours, et est assez heureux pour le ramener à bord.

A0035

Le pêcheur Jean-Louis Milliot, de Bourbourg campagne, saute habillé dans le canal du Guindal, à  9 heures le soir pour sauver le  sieur Baude, qui y était tombé avec son cheval et son cabriolet. Ce sauvetage n'a pu s'accomplir qu'en exposant  son auteur à un grand danger. Milliot, s'est déjà signalé par divers actes semblables de  courage. Dix personnes sur le point de se noyer, lui doivent la vie. Sur proposition de M. le Ministre de l'Intérieur, Ie roi vient de décerner au sieur Milliot une nouvelle médaille d'honneur de première classe. 

Une médaille d'honneur 1° classe par le roi, sur rapport du ministre de l'Intérieur.

A0036

19 avril

Le jeune Cornemuse, charpentier de son état, sauve un enfant de 3 ans tombé d'une bélandre la LOUISE DE GUINES stationnant dans le canal au quai au bois. La mère Rosalie Morgand s'étant apercue de la chute de son enfant, cria au  secours. Quelques instants se passent; l'enfant allait périr.  Louis Cornemuse accourt, se jette tout habillé dans l'eau et en retire la petite peu de secondes avant l'asphyxie par submersion. C'est le troisième enfant que ce jeune homme arrache à  la mort.

A0037

21 avril

A huit heures du soir, Nanette Blanchard, indigente sexagenaire, est poussée sur le second pont de la barrière de Nieuport par des jeunes gens revenant du Rosendaël. Elle tombe dans le fossé  de ville profond de deux ou  trois mètres. Le sieur Pierre-Vincent Weins, pilote de Dunkerque, saute dans l'eau , saisit la femme et la ramène à la nage vers le bord fangeux et glissant qu'il n'atteint qu'avec l'assistance des sieurs Louis Levrier, tonnelier, Antoine Bertin, voilier, et Jean Boone, tonnelier. 

a0038

16 juin 

Le sieur Walles, sous brigadier des Douanes à Zuydcoote, sauve un enfant de huit ans tombé dans le bassin de commerce de cette commune. 

Une médaille d'honneur en argent par le roi, sur rapport du ministre de l'Intérieur.

A0039

Juillet?  

Les enfants Evrard 12 ans et Masson 11 ans de Gravelines se précipitent du haut du Pont-Rouge pour sauver un enfant de 7 ans tombé à la mer. 

A0040

13 Juillet

Vers midi, le sieur Antoine Morez, novice, agé de 16 ans, derneurant rue Guillenninot, a retiré du port, en s'y jetant, un enfant de sept ans, nommé Désiré Vanraedt qui était accidentellement tombé dans l'eau près de l'escalier du débarcadère en face de la tour du  Leughenaer.

Le même jour, à quatre heures de l'après-midi, le jeune Antoine Morez a encore retiré du port et au même endroit Joseph Friscour,  agé de dix ans, qui avait, comme Désiré Vanraedt, fait une chute en jouant le long des bateaux amarrés sur ce point

a0041

2 Août 

A onze heures du matin, Ie sieur Louis Melsen, agé de 20 ans, porte-faix, rue de l'Abattoir, 46, s'est jeté dans le  port pour en retirer Emilie Pauline Bourgeois, agée de 5 ans, demeurant avec sa mère à bord de la belandre PAULINE -LOUISE  de Dunkerque. Cette petite fille était tombée à l'eau en cherchant à venir à terre à hauteur de la rue du Quai. Le dévouement du sieur Louis Melsen a été  couronné de succès.

a0042

20 août

Le lieutenant des Douanes  Jean-Pierre Agnieray, demeurant à Petite-Synthe à sorti de l'eau un enfant de 8 ans et demi nommé Volbout tombé dans le port près de la citadelle, voisin du bassin de la Marine. M Agnieray réussit à sa seconde plongée à attraper  l'enfant déjà au fond de l'eau en l'aggripant par ses vêtements. M Agneriay n'en est pas à son premier sauvetage.

a0043

 

10 septembre

Vers onze heures du matin , le sieur Maquignon marin, rue Guilleminot, N° 1, a retiré du port, après s'y être jeté tout habillé, un enfant de 12 ans qui avait déjà disparu de la surface de l'eau.

A0044

 

 

Source

Centre de la mémoire Urbaine Journal La Dunkerquoise