Prix Henri Durand  (De Blois)

Remis par un comité de la marine nationale

 

 

 

 

 

 

 

 

M. HENRI DURAND (de Blois), ancien négociant, demeurant de son vivant à Paris, et décédé à Nice, le 10 mars 1890, sans laisser d'héritier à réserve, a institué pour sa légataire universelle la caisse des invalides de la marine, en vertu d'un testament en date du 15 septembre 1889, qui contient, à l'article 13, au sujet de l'emploi de sa fortune, des dispositions que nous ayons déjà rappelées lors des premières attributions de ces prix.

En exécution de ces dispositions testamentaires, à formuler de nouvelles propositions, le comité des inspecteurs généraux de la marine, attribue des prix et des portions de prix, aux personnes méritantes dansla limite de 4 000 francs annuels

 

Depuis sa création 23 sauveteurs du dunkerquois qui suivent ont été recompensés 'au 31/12/1900

 

1890

 

1000 francs pour le sauvetage d'un homme

 

Louis Alfred Lotte

 

1892 

1 000 francs pour acte de sauvetage d'un équipage

 

Pierre Jean-Baptiste Gens 

1896

1000 francs pour services rendus

 

Auguste Benoit Hivin

1900

 

600 francs chacun pour le sauvetage de l AUGUSTA


Arsène Jules Bossu - Jules Michel  Charlemain - Joseph Alexandre Taylor 

 

2 200 francs pour le sauvetage de l AUGUSTA et du FRIEDE

 

Lauwick Charles Adolphe

 
1901

 

1000 francs chacun pour le sauvetage du PALMA

 

Arthur Joseph Evrard  - Alfred Joseph Brunet - Joseph Eugène Lemaire - Jean Pierre Agez - Auguste Joseph Leprêtre - Louis Joseph Savoyen - Pierre Auguste Fournier - Jean Baptiste Agez - Joseph Jules Alfred Hannequin - Pierre François Coubel - Jules Joseph Neuquelman

Antoine Pierre Joseph Eugène Demazières -  Louis Jean Baptiste Benoit Ghys - Jacques Joseph Pierre Bommelaer - Charles Alexis Gossin  Auguste Benoit Hivin 

1908

1 000 francs pour avoir sauvé un enfant

Jean François Dollet en nageant 80 mètres à 63 ans