AMICIA

MAURICE PINEL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Canot gravelinois MAURICE PINEL

Le canot de Gravelines Maurice Pinel sur

sa rampe dans le chenal de l'Aa.

Bapteme Maurice Pinel 21 nov 1937

Baptème  du canot de Gravelines Maurice Pinel le  21 novembre 1937

Dimensions  Longueur 11.25m  largeur 3.20

Tirant d’eau  1.21m

Poids 12,1 T

 

Moteurs  Baudouin DB2 de chacun 28 cv à 800 tours/minute

Vitesse  7,4 noeuds

 

Essais 

Nom donné en 1937

Installation  1937 - 0. 

 

Numéro de coque AND.164

 

 

22 avril 1960 Le conseil d 'administration décide de transférer le MAURICE ¨PINEL à la station de Dinard; il devrait être remplacé par le VILLE DE PARIS venant d'Ouessant.

Fin de service à 


Réformé 

 

 

Gravelines le canot Maurice Pinel

le mécanicien Jonnekin et

le patron Lucien Crétin

Gravelines le canot Maurice Pinel le mécanicien Jonkin et le patron Lucien Crétin

1950 pour l'exercice 1949

 

 Les Prix Baron et Baronne Léopold Davillier (3.500 fr.) à l'armement du canot de sauvetage à moteurs Maurice Pinel.

 Année 1956 pour 1955

Prix du Comte de Madre 

valeur de 4.000 fr à l'armement du canot de sauvetage à moteurs Maurice Pinel.

Plan type Pinel 1
Plan Canot type Pinel 2

Plan du canot de type Maurice Pinel

 

 

Maurice Pinel en mer

Maurice Pinel en mer

Construit par les chantiers Augustin Normand, le MAURICE PINEL est un canot bimoteur en boisà grande stabilité.

Sur un poids de 12.150 tonnes, le lest de la quille est de 1.075 tonne. Son gouvernail a deux safrans est protégé des chocs. de mème que les hélices sous voutes.

Il possède également un mât à gréement bermudien. Une grand-voile et un foc (surface 18m²) Quand il est dans son abri, une aération forcée des fonds se fait au moyen d’un aspirateur OVO place sur la toiture.

Le 22 mai 1940. pendant l’évacuation de Dunkerque. le cargo Portrieux de la Société maritime nationale est attaque par des avions allemands Atteint par un chapelet de bombes il prend rapidement feu. Le MAURICE PINEL se porte à son secours. Malgré l'incendie, le patron Edouard Brunet n’hésite pas à accoster le cargo. Trois grands blesses s nt d'abord embarqués avec précaution dans le canot suivi du reste de l’équipage. en tout vingt-quatres hommes dont le commandant touche par des éclats de bombe. 6 autres recueillis par le dragueur auxiliaire JEANINE prennent à leur tour place dans le canot. Mission réussie malgré les dangers.

A partir de ce jour le canot restera en alerte constante celui de Dunkerque ayant été détruit par une bombe.