BATAILLE DE DUNKERQUE

20 mai 1940

Sauvetage  du PAVON et du OPHELIE

plus de 60 personnes sauvées*

Cette page relate des sauvetages de personnes réalisées dans le cadre de la bataille de Dunkerque.

Ces sauvetages appartiennent à l'histoire du dunkerquois mais restent en dehors du champ de l'étude ils ne sont pas comptabilisés comme tel.

 

 

Sauvetage du PAVON par des chasseurs de sous-marins et  la vedette REINE ASTRID

 

 

 

 

 

 

 

Le cargo Francais PAVON, qui devait appareiller à la marée du matin avec d'autres cargos afin de dégager le port de Dunkerque est rappelé au dernier moment, par le général Watrin, afin de lui confier un complément de troupes, alors qu'il emmène déjà 1 500 soldats hollandais et des quantités de balles de laine.

Ce retard lui est fatal et il manque la marée. Il lui faut attendre la marée du soir et ce n'est qu'à 21 h 55, accompagné du Chasseur 41 qu'il sort des jetées.

A 23 h 30, à hauteur de la bouée CW, un avion allemand effectue quatre passes successives en lâchant, à chaque fois, une bombe.

La quatrième explose dans la cale III, tuant cinquante soldats et mettant le feu aux balles de laine. Si l'incendie est rapidement maîtrisé, la panique s'empare de la troupe et le commandant Perdrault est contraint d'échouer son navire entre Oye plage et les Hemmes de Marck, près de Calais.

Les chasseurs de sous-marins dont les chasseur 41 et  9, la vedette de port auxiliaire REINE ASTRID , matricule VP 111, lancée en 1936 recueillent une partie des naufragés.

Cargo propulsion  vapeur

date de construction :  1930 par Napier & Miller Ltd. , Glasgow 

tonnage :  4128  dimensions :  120 x 16 x 6,7 m

Propriétaire :  Cie. De Navigation d'Orbigny Et Faustin Fils La Rochelle

Capitaine :  Perdrault 

Réquisitionné en mai 1940 pour des opérations sur les côtes hollandaises

Cargo PAVON

Orginaire de Saint-Joseph des Hemmes-de-Marck Rescapé du PAVON le mécanicien de la Royale Adrien Poumaer sera présent

sur les plages de Normandie et de Provence. Décédé en 2006 la place de l'église de son village a été rebaptisé à son nom

Sauvetage  du OPHELIE par les dragueurs PIERRE DESCELLIER et TARANA

24 personnes sauvées

Au cours de la nuit du 20 au 21 mai, la Luftwaffe incendie le pétrolier français OPHELIE, mouillé devant Boulogne, qui est contraint de s'échouer.

Les dragueurs auxiliaires PIERRE DESCELLIER et TARANA  se portent à son secours mais sont impuissants à le sauver. L'épave brûlera pendant trois jours à 3 500 mètres à l'ouest de la balise de la digue Carnot, sur la bassure (terrain bas et humide) de Baas.

Au total il y a 6 disparus, dont le commandant, deux officiers mécaniciens, deux chauffeurs et le canonnier Jean Fougerolles tous Morts Pour La France

dix hospitalisés et vingt-quatre rescapés.

Chasseur 41  Type: chasseur de sous-marins
Taille: 37.40m x 5.53m x 2.40m
Saisi par les Anglais le 3 juillet 1940

Réarmé par les FNFL le 9 septembre 1940.

Porte le nom de "Audierne"
Deux citations à l'Ordre de l'Armée

une citation à l'Ordre du Corps d'Armée.

Fin du navire: condamné le 27 janvier 1950.
Coque en bois.

Déplacement: 160 t (pleine charge)

L: 37.40m, l: 5.53m, tirant d'eau: 2.40m.

 

gallery/chassseur 41
Le Pavon depuis les dunes
gallery/129
Le pavon

Photos du PAVON crédit photographique Jean Muselet

Sources

Site DK épaves 

Wikipédia

https://www.marine-marchande.net/

Crédit photo  Histoire du Nord Blogspot

 

gallery/epaves

Pétrolier de 9000 tonnes

Sister ship Omphale

Construit par Ateliers de Saint-Nazaire-Penhoët

Date environ 1922

Réquisitionné  - 

Armateur : Compagnie auxiliaire de navigation 

 

Le sister ship OMPHALE