JEUNES SAUVETEURS

La valeur n'attend pas le nombre des années

 


En récompense de son acte de courage, le jeune André Vérove reçoit la médaille des Sauveteurs

 
Jeudi, à 11 h, à la station de sauvetage des naufragés, avait lieu au cours d'une simple, mais cordiale réception, la remise officielle de la médaille des Sauveteurs au jeune André Vérove, jeune marin de 17 ans.

Magnifique conduite de ce jeune mousse qui, par un soir de décembre, le 8 plus exactement, à 20 h., se porta au secours d'un père de 11 enfants qui, bien que ne sachant pas nager, avait voulu sauver Mme Cendre qui, désespérée, s'était jetée à l'eau.

Grâce au courage du jeune Vérove, ces deux personnes furent sauvées.

Le capitaine de frégate de réserve, administrateur délégué de la Société Centrale de Sauvetage des Neufragés, M. Yves Durand-Gasselain, était très fier et ému de remettre le diplôme et la médaille à ce jeune garçon.

On notait la présence de

MM. Torris, président  de la Société de Sauvetage Gravelinoise

son fils cadet, nouveau secrétaire-trésorier

l'ingénieur des Ponts et Chaussées Dorp

le docteur Fillioux, médecin des gens de mer

l'officier du sous-quartier maritime Le Bellego,

le capitaine Zoonnekindt, de l'Ecole d'apprentissage maritime, ancien directeur du jeune Vérove

le patron du canot de sauvetage Edouard Withead

L'ancien patron Léon Brunet.

M. le Maire du Grand-Fort, retenu, était représenté par M. Delobel, secrétaire de mairie.

Après avoir levé son verre à la santé du jeune sauveteur, M. le capitaine Durand déplora la pauvreté de la société, qui ne peut même pas lui accorder un prix en espèces.

Après la cérémonie, toutes les personnalités se rendirent chez les parents Vérove, où l'on trinqua, une fois de plus, à la santé du mousse André. 
 

 

 

 

 

 

Sources :

BNF Gallica Société centrale de sauvetage des naufragés   et sources diverses