Matthias Bommelarre repose au cimetière de Dunkerque (Allée E10 à coté de ses compagnons d'infortune.)

 

Cette sépulture,  comme celles de ses deux compagnons, est entretenue par l'association philantropique

"Les Corsaires Dunkerquois"

Tout comme ses deux compagnons

victimes de leur courage ,

son nom est figé dans

le marbre du Leughenaer

-Mathias Bonnaventure Bommelaer-

Chef des pilotes
5 sorties en mer
3 équipages et 16 personnes lui doivent la vie

 

Pilote du port de Dunkerque il participa à de nombreuses opérations de sauvetage.

 

Le Ministre de la Marine M Rosamel dira en lui remettant sa légion d'honneur

Bommelaer j'ai rendu compte au Roi des actes nombreux par lesquels vous avez signalé votre humanité et votre courage pour sauver des personnes exposées à périr dans les flots . Voulant récompenser une conduite aussi méritoire et vous donner une haute marque de sa satisfaction Sa Majesté  vous a nommé chevalier de la la Légion d'Honneur.

 

A noter que son petit neveu Jacques Bommelaer est également chevalier de la légion d’honneur au titre du sauvetage en mer.

 

Etat civil

 

Naissance 14 juillet 1791 à Dunkerque

1802 Mousse sur le Benjamin (Pêcheur d’Islande)

1809 Affecté sur l’Aviso LA MOUCHE

1813 Aspirant pilote

1817 Pilote

1830 Elevé à la dignité de chef en mer

1855 Décédé 28 juin 1857 en portant secours aux naufragés des TROIS SŒURS

 

Données généalogiques

 

Fils de Nicolas Manuel

et d’Isabelle Jacqueline NOEDTS

Mariage le 07/02/1816 avec Cécile Jeanne GREMAIN née le 19/09/1798 à Dunkerque

 Isabelle Jeanne BOMMELAER 1817

 Cécile Jeanne BOMMELAER 1819

 François Mathieu Edouard BOMMELAER 1821

 Jacques BOMMELAER 1824

 Joséphine Pauline BOMMELAER 1826

 Louis Melchior BOMMELAER 1829  marié le 13 août 1859 (samedi), Dunkerque, Nord, avec Rosalie Sophie Marie    BOLLENGIER 1834

 Coralie Louise BOMMELAER 1832

 Joséphine Rosalie BOMMELAER 1834

Décorations et récompenses
30/05/1837

Légion d’Honneur dossier LH/276/12

                                            (Attention enregistré sous le patronyme Bomelaev)

1834

Médaille d‘or

Vie professionnelle

Marine Nationale 2 ans

En temps de guerre 2 ans et 7 mois

Commerce  25 ans et 5 mois

Pilotage

Sorties en mer
01/09/1833

Sauvetage d’un équipage anglais Equipage sauvé

01/09/1833

Sauvetage d’un équipage français Equipage sauvé

26/10/1834

Sauvetage du NAVARINO 14 personnes sauvées

Médaille argent

15 janvier 1840

Témoignage de satisfaction

 

18/10/1854

Sauvetage de la FELICITE Equipage sauvé

Témoignage de satisfaction du 26 novembre 1854

 

2/06/1857

Sauvetage des TROIS SŒURS 2 personnes sauvées Mathias Bommelaer y perdra la vie

 

Témoignages

 

Extrait du discours des obsèques de Gaspard Neuts, Celle et Mathias Bommelaer

 

 

Sources

BNF Gallica Société centrale de sauvetage des naufragés 1866 – 1939

Base Léonore Dossier de la légion d’honneur

Dunkerque magazine Les marins de l’impossible

Jacky Messiaen "Des corvettes et des hommes" Edition Kim Dunkerque

Crédit photographique Philippe Boutelier

 

 

RAPPORT DE MATHIAS BOMMELAER
ASPIRANT PILOTE DU 1er OCTOBRE 1814 


« Aujourd'hui, premier octobre mil-huit-cent-quatorze, est comparu, au bureau du Pilotage de Dunkerque, le nommé Mathias Bommelaer aspirant pilote, lequel a dit et déclaré que le dit jour vers midi, étant à bord de la corvette stationnée en rade, ils eurent connaissance d'un navire venant de l'Est.

 

Aussitôt ils levèrent l'ancre et appareillèrent pour aller à sa rencontre ; qu'à une heure de relevée étant arrivée à l'Est du ci-devant Fort Blanc, ils amarinèrent le dit navire navigant sous pavillon hollandais et le nom de « Vrouw Elisabeth » Capitaine Vandepoel Vandepoele ; que lui Mathias Bommelaer étant de tour monta à bord ; que les vents étaient de la partie de l'Est, grand frais la mer très grosse ; que vers une heure et demie, heure de la pleine mer, il fit route pour le port, ayant chenalé et rasé l'estacade aussi près que possible ;

 

que le dit bâtiment étant venu du lof perdit tout-à-coup son grand air (1); que la mer étant extrêmement grosse et maîtrisant le navire il driva (2) par dessus les jetées de l'ouest; qu'ayant touché contre la septième balise il fit l'impossible pour faire arriver le navire lof pour lof; mais que la barre du gouvernail s'étant rompue, il ne put exécuter cette manœuvre ; qu'alors le bâtiment ayant passé par dessus les jetées il se décida à faire côte ;

qu'en conséquence il fit hisser la trinquette et partie de la grand'voile afin de monter à la côte aussi haut que possible pour avoir le navire hors la plus grosse mer ; que vers les deux heures et demie ce bâtiment était entièrement échoué et ne fatiguait plus; qu'à trois heures il restait fort peu d'eau près du dit navire et qu'il ordonna alors de descendre à terre et de porter une ancre dans le S.S.E. ce qui fut exécuté ;

 

qu'il déclare et observe en outre que pendant la durée de ces manoeuvres plusieurs bateaux lamaneurs essayèrent de parvenir au bâtiment mais que malgré les plus grands efforts, aucun d'eux ne put l'aborder, la mer étant excessivement grosse, en sorte qu'il fut privé de leur secours ». 

 

(1) on dirait de nos jours « son erre (2) forme ancienne et locale de « dériva"

Nom récurrent du pilotage

et du sauvetage dunkerquois une fiche patronymique est également disponible