12 mai 1898

-Sauvetage du quatre-mâts LA MARTHE-

13 hommes sauvés

 

 

Armement des remorqueurs Progrès, Dunkerquois et Furet

 

 

Dunkerque

 

La MARTHE, commandant Engrand, qui n’a pas pris de pilote arrive à Dunkerque, remorqué par l’INDUSTRIE.

A 8H00 par mer grosse et un fort brouillard, le bâtiment talonne sur le banc Ruytinen à 7 miles au N.O de Dunkerque. Les tôles de sa coque se disjoignent provoquant une voie d'eau importante.

Trois remorqueurs, DUNKERQUOIS, FURET et PROGRES quittent le port pour se porter à son secours sans arriver à le sortir de sa fâcheuse posture.

L’équipage est alors pris en charge n’emportant que quelques effets, convaincu de pouvoir revenir à bord.

A13h30 le bâtiment coule à l’accore du banc de Ruytingen. Les marins sont questionnés par l’inscription maritime sur les circonstances du drame. Le capitaine du quatre-mâts et le commandant du remorqueur se rejettent la faute.

Cette affaire fit couler de l’encre dans la presse locale entre ceux qui mettaient en doute le professionnalisme des pilotes du dunkerquois et ceux qui les défendaient .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Note : Ni la Marthe ni la cargaison n'étaient assurés La maison Bordes subit une perte  de 1 200 000 francs or.


Source

Archives municipales de Dunkerque Le Nord Maritime

La belle époque à Dunkerque tome 2 par Jean Denise

 

 

 

gallery/article
gallery/epaves

Localisez l'épave