gallery/bronze 2

 

3 février 1898

Sauvetage du trois-mâts anglais ANDORA

27 hommes sauvés

 

 

 

 

 

Patron du canot :  

Lucien Caillez 

Sous-patron du canot :

Charles Lauwick

Sous-patron du canot :  

Albert Marin

Armement du canot :

Ernest Delatre - Alfred Delpierre

Adolphe Demester - Léon Duchesne -

Oscar Legrand Charles Louwagie -

Jean Luycx - Pierre Plumier - 

Henri Toulon 

Armement du remorqueur Progrès

 

 

 

Le 3 février, vers 11 heures du soir, le canon d’alarme du sémaphore tirait 2 coups pour appeler les sauveteurs.

Prévenu par le Capitaine du port, je me rendis immédiatement au canot que je fis armer le plus tôt possible, et je me dirigeai avec lui vers la cale des pêcheurs pour prendre la remorque du remorqueur PROGRES.

Aussitôt la remorque prise, l’on fit route pour le lieu du sinistre. A minuit, nous arrivions près du navire échoué à la côte, à 500 m. environ à l’Est des jetées.

A ce moment, le vent était au Nord-Nord-Ouest en tempête, la mer très grosse. Le navire avait le cap au Sud-Sud-Est ce qui rendait impossible de l’accoster par aucun côté, de crainte que le canot ne fût jeté à bord par la mer.

On opéra par l’avant en se maintenant sur les avirons, jusqu’à ce qu’il nous fût envoyé des lignes du navire parle moyen des bouées de sauvetage. Après une heure d’efforts, l’on parvint à accoster le côté de tribord avant.

Une partie des hommes de l’équipage embarqua immédiatement dans le canot, mais il nous fut impossible de quitter le navire avec une pareille charge, l’eau ne s’écoulait plus hors du canot, le pont se trouvant au-dessous du niveau de la mer, il fallut faire remonter quelques-uns des Anglais sur leur navire et nous conduisîmes les autres au PROGRES.

L’opération du transbordement abord du remorqueur ne s’effectua qu’avec beaucoup de difficultés, ce qui occasionna quelques légères avaries au canot. Quand elle fut terminée, nous fîmes route de nouveau vers l’ANDORA pour recueillir le reste de l’équipage se composant de 12 hommes, plus le pilote.

La seconde opération s’est faite avec autant de succès que la première, grâce aux efforts des canotiers, ainsi qu’à ceux des sous-patrons Charles Marin et Charles Lauwick, et les 27 naufragés purent être débarqués à Dunkerque. Le personnel du remorqueur PROGRES mérite tout éloge pour les belles manœuvres qu’il a fait de nuit.

 

Source

 

BNF Gallica Annales de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés

Médaille Collection Marie-Paule Gontier 

 

 

Le comité de la SCSN décerne

le prix du VIce-Amiral Jacquinot

à la station  de Dunkerque

Le comité de la SCSN décerne

le prix du Gabiou Charron

à l'équipage du PROGRES

Médaille de bronze de la SCSN 

remise à Jean Luycx