14 octobre 1897 

Sauvetage de l'ODIN

14 hommes sauvés

 

 

Patron de la corvette

Jourcroy

Armement corvette pilotage N°2

Dont Rivet

 

 

Dunkerque

Un steamer norvégien, l'ODIN, qui se rendait d'Haparenda à Dunkerque, avec un chargement de bois, a fait naufrage en arrivant dans ce port. Par suite d'une erreur des compas, l'ODIN s'était mis au plein sur le banc appelé Heelen-Dyck. 

La corvette du pilote n° 2 de Dunkerque. patron Jourcroy, ayant vu les signaux du steamer en détresse, se porta à son secours.

Le pilote Rivet grimpa à bord et fit jeter la pontée à la mer pour alléger le navire, mais tout fut inutile, le steamer était crevé, l'eau avait pénétré dans la cale et dans la chambre des machines, qui était inondée.

L'équipage, composé de 14 hommes, quitta alors le navire, 8 d'entre eux sur le canot du bord et les autres sur une embarcation de la corvette N°2. Ils furent tous débarqués au quai anglais vers 1 heure 30 du matin.

Mardi matin, ie navire abandonné se trouvait échoué sur Hill-Bank, près de la passe de Zuydcoote. Il avait été drivé à cette place par la forte brise du Nord-Ouest et le flot.

A la marée, comme il ffottait entre deux eaux, grâce à son chargement, il fut pris à la remorque et conduit en face le Casino, où il fut échoué. On espère décharger le steamer ODIN assez rapidement pour éviter qu'il s'ensable ; on parviendra peut-ètre alors à le renflouer..

Le steamer naufragé, qui est commandé par le capitaine MOUSEN, est un vieux navire de vingt-six ans jaugeant 371 tonneaux. "....

 


 

Sources

Grand Echo du Nord de la France 14 octobre 1897