15 août 1897

-Sauvetage du brick goélette nantais MARIE-THERESE-

 

Patron du canot :

Pierre Louis Hars

Sous-patron : 
Pierre Jean-Baptiste Hars

Armement du Marie Bouteneff : 

Jules Admont - Joseph Benard

Colin - Charles Druel - 

François  Fatou -Edouard Gelé - 

Pierre Hars - Paul Standaert -

Henri Wils - Pierre Zonnekynd

 

 

Fort Mardyck :

Je fus prévenu par la garde maritime qu’un brick-goélette était à la côte. Aussitôt je commande des hommes et des chevaux, et à 7h15 nous étions le long du bord de ce navire, heureux que plusieurs personnes se soient portées de bonne volonté pour nous aider, car les quatre chevaux ne suffisaient pas, vu que le chemin était mauvais, la marée ayant monté très haut.

Il faisait belle brise de nord-est, grosse mer. A la plage, beaucoup de peine pour prendre le large. Le capitaine a refusé de quitter son navire, vu qu’un remorqueur lui faisait passer une remorque.

J’ai alors fait monter quelques hommes à bord pour aider à haler cette remorque, puis je les ai réembarqués et nous sommes restés jusqu’à 11 heures, au moment où le remorqueur a renfloué le navire, car le temps était à la pluie, mauvaise apparence.

Nous avons alors échoué à la côte avec grosse mer, et nous sommes arrivés à la maison-abri tout mouillés, plus un fil de sec. Au lancement du MARIE BOUTENEFF, les traits de l’attelage ont cassé, ce qui a fait que nous avons tous dû nous mettre à l’eau jusqu’à la ceinture pour déhaler le canot.

Celui-ci s’est très bien comporté et les hommes ont tous fait leur devoir. Le navire se nomme MARIE THERESE, de Nantes, sortait de Dunkerque avec un chargement de charbon.

 

 

 

Source

BNF Gallica Annales de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés