17 février 1888

Sauvetage du trois-mâts norvégien AAYOT

 

 

 

Patron du remorqueur :  Eugène Charet

 

Armement du Dunkerquois 

 

Patron du canot : Pierre Emile Marquette

 

Armement du canot : - Nicolas Baillet - François Brandt - Léon Combe

Arthur Corion - Charles Corion - Adolphe Eggrickx - Pierre Eggrickx 

Jean Fleuriot - Louis Kindt - Michel Mauris - François Vindart

 

 

Dunkerque

 

Vers neuf heures du malin le canon d’alarme signalait un navire en détresse sur les bancs dans l’est du port.

 

Le canot de sauvetage le DUNKERQUE, armé aussitôt par les soins du pilote Marquette patron, partit à neuf heures du matin à la remorque du vapeur le DUNKERQUOIS, capitaine Charet ayant à son bord M. Douan directeur des services de la chambre de commerce.

 

A deux cents mètres en dehors des jetées, la mer était grosse, le vent soufflait violemment du nord-nord-est accompagné de rafales de neige.

À l’arrivée par le travers de Zuydcoote les signaux du sémaphore apprirent que l’équipage du navire était sauvé, mais que ce navire, le trois-mâts norvégien AAYOT était à moitié coulé et démâté de son grand mât. Par suite, le patron du canot invita le capitaine du remorqueur à rentrer au port où ils arrivèrent à midi.

 

Sources

BNF Gallica Société centrale de sauvetage des naufragés 1866 – 1939