7 mars 1883

Sauvetage du sloop de pêche ARMAND ET ARMANDE

6 hommes secourus

 

Patron du canot : Pierre Joseph Leprêtre

 

Armement du canot  : Pierre-Joseph-Frédéric Agez - Alfred Brunet

Jean-François Dollet - Joseph Arthur Evrard -Pierre Joseph Jean Baptiste Ficquet

Pierre Louis Auguste Fournier – Eugène Lemaire – Charles-Auguste Leprêtre -

François Jules Leprêtre -  Pierre Gustave Leprêtre - Pierre Joseph Plachot

Antoine-Joseph Wadoux--

 

Participants au sauvetage Personnel des Douanes : Allisker - Barra - Beugnet

Coeugnet - Corpello - Couture - Corno - Dehand - Delsol – Desquand - Dervo

Duclou - Guerin - Jung - Lacroix -

 

Gravelines :

 

Le sloop de pêche de Trouville ARMAND ET ARMANDE, ayant été désemparé par suite d’une tempête de vent de Nord et d’une grosse mer, est venu s’échouer vers 8 heures du matin à une encablure de la jetée Est du port de Gravelines.

Prévenu de l’événement, le patron Leprêtre fit aussitôt mettre le canot de sauvetage à la mer. Il était fort difficile de sortir du port à cause de la violence du vent.

Des hommes de bonne volonté qui se trouvaient sur la digue prirent la ligne du canot qu’ils remorquèrent jusqu’à l’extrémité de la jetée. Grâce à cette assistance il put se diriger sur le bateau en détresse qu’il atteignit à 8 heures et demie.

Ce fut avec peine qu’on parvint à recueillir six hommes sur les sept qui formaient l’équipage, l’un d’eux ayant été enlevé par la mer avant l’arrivée des secours. En raison du temps, le canot ne pouvant rentrer au port, dut s’échouer à la côte où il a séjourné pendant vingt-quatre heures. il n’est rentré que le lendemain au port sans avaries. Cette sortie n’a pas été sans danger pour les marins qui accompagnaient Leprêtre.

 

La brigade des douanes du poste de Fort Philippe s’était également rendue sur le lieu du sinistre avec le canon porte-amarres. Deux flèches furent lancées, et ce ne fut que la seconde qui atteignit le navire. Les hommes de l’équipage restés dans la cabine ne voulurent pas profiter de ce moyen de salut et furent recueillis par le canot de sauvetage.

 

Sources

BNF Gallica Société centrale de sauvetage des naufragés 1866 – 1939