11 février 1881

Sauvetage de la goélette russe l’AMEE

8 hommes sauvés

 

Patron du canot : Pierre Joseph Leprêtre

 

Armement du canot :   Jean Agez - Joseph Agez - Brunet

Jean François Dollet - Evrard - Jean Fournier - Louis Fournier

Gustave Leprêtre - Munnier - Plachôt- Vérove

 

Gravelines :

La goélette russe de 201 tonneaux l’AMEE, en voulant entrer dans le port de Gravelines, n’ayant pas de pilote à bord, manque la passe, et poussée par une très forte brise de Nord-Nord-Est et une mer très grosse, alla s’échouer, vers 1 heure du soir sur la barre du port à 100 mètres à l’Ouest de la jetée en construction.

Prévenu aussitôt, le patron Leprêtre fit mettre le canot à la mer qui atteignit, non sans difficultés à 1 heure 30 le navire en détresse et put recueillir les huit hommes de son équipage.

Ne pouvant, à cause du mauvais temps et des courants rentrer au port, Leprêtre n’hésita pas à venir échouer le canot sur le sable, où tout le monde a pu débarquer.

A la marée du soir, le canot a pu être ramené à Gravelines, et remisé dans la maison-abri avec quelques avaries peu considérables d’ailleurs.

 

 

Source

BNF Gallica  Annales de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés

 

La Société Centrale de Sauvetage des Naufragés

attribue une prime de 10 Frs

à l'équipage du Clermont Tonnerre