14 mars 1877

Sauvetage du trois-mâts français CAP HORN

13 hommes sauvés

 

 

 

 

 

Patron du canot :  Antoine Joseph Auguste Ficquet

 

Armement du canot :  Berkin - Louis Jean Désiré Bollengyer - Cogge

Pierre Joseph Delugny - Labat - Ernest Maes - Naepels -  Naëssen

Noëdts - Norbert -  Smagghe

 

Armement du remorqueur la Mouche

 

Armement du remorqueur l'Industrie

 

Dunkerque :

Un grand trois-mâts de Bordeaux, de la maison Bordes, le CAP HORN, vint s'échouer à six heures du matin sur l'accore du Braeck-Bank, à deux milles du port.

Mis aussitôt à la mer, le canot arrivait à huit heures et demie le long du bord, le capitaine remercia le canot de sauvetage et le pria, en rentrant à terre, de lui envoyer deux remorqueurs (LA MOUCHE et l’INDUSTRIE) pour le conduire à Ostende.

Le navire n’a pu échapper au péril et s ‘est échoué à une encablure à l’est du port d’Ostende. (20)

 

 

Source 

BNF Gallica Journal des débats politiques et littéraires