6 décembre 1872

Sauvetage de la goélette anglaise CESAR

1 homme sauvé

 

Patron du canot :

Pierre Joseph Leprêtre

Armement du canot :

PL Agez - AP Wadoux -

9 hommes du canot

 

Gravelines :

Le sémaphore de Gravelines signalait un navire affalé sur la côte par la tempête. C'était la goélette anglaise le CESAR qui, forçant de voiles, essayait de se relever. Elle voulut deux fois virer vent devant. La mer et les courants firent manquer cette manœuvre. Elle vira lof pour lof, et, dans l'évolution, l'arrière talonna avec violence. Le bâtiment tomba dans les hauts-fonds, et sombra. L'équipage se réfugia dans la mâture, en attendant qu'on vînt à son secours.

Du rivage, le patron Leprêtre, dont vous avez si souvent apprécié l'héroïque dévouement, suivait la manœuvre du CESAR. Les canotiers rapidement réunis attendaient ses ordres. L'heure de la marée ne permettait pas malheureusement de mettre à la mer l'embarcation de sauvetage.

Ce ne fut qu'à dix heures, avec le concours de toute la population, que le canot put franchir les brisants et faire route vers le navire naufragé. Il n'avançait que lentement ayant contre lui une mer très creuse et un fort courant de flot.

Au moment où l'embarcation ne se trouvait plus qu'à quelques mètres du CESAR, un craquement se fit entendre et la mâture s'écroula, engloutissant avec elle les malheureux qui s'y étaient cramponnés comme à leur dernière planche de salut. Leprêtre chercha pendant trois heures au milieu de ces débris. Voyant ses hommes épuisés de froid et de fatigue, il courut à la plage où l'on venait de recueillir un homme soutenu par une épave. Les six autres avaient disparu.

 

 

 

Source

BNF Gallica Annales de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés

 

 

Durée de la sortie

4H00