19 JANVIER 1870

Sauvetage du DUMSTREY-HOFF

12 hommes sauvés

 

 

 

 

 

 

Dunkerque

Vers 3h, le 3 mâts prussien DUMSTREY-HOFF , venant de Memel avec un chargement de lin et d'avoine arrive trop tard pour rentrer au port. Il fait route pour venir mouiller en rade et attendre la marée prochaine lorsqu'il touche sur le banc au large à l'ouest de notre port et il reste jusqu’à midi.

A cette heure, le navire se releva avec la marée montante , et toutes les manœuvres nécessaires furent faites afin d'entrer le navire. Il était déjà trop tard, car ayant fortement talonné sur le banc, il s'était presque entièrement empli d'eau. Par ce fait, il ne gouvernait plus. Ce fut alors que le courant et le vent qui soufflait alors d’est-nord-est paralysèrent tous les efforts de l'équipage et entraînèrent le navire à la côte, à l'est de notre port, où il resta échoué, sans qu'il fût possible de l'en retirer. Ne pouvant  plus rien pour le bâtiment, l'équipage de 12 hommes songe à se sauver dans les canots lamaneurs qui s'étaient portés à leur secours. Ils furent ramenés à terre avec tous leurs bagages, une partie dans ces canots, l’autre  partie  par la corvette des pilotes. On s'occupe activement de sauver la cargaison qui doit être fortement avariée.

 

 

Source

journal L’Autorité du 20 janvier

 

 

Armement de la corvette de pilotage

Armement des canots lamaneurs