3 janvier 1865

Sauvetage du NOTRE DAME MIRACULEUSE

1 équipage sauvé

 

Patron 

Louis Huysmann

Armement du canot lamaneur 7

 

Dunkerque  

Ce matin vers quatre heures et demie, le bateau de pêche N° 637 NOTRE DAME MIRACULEUSE, de Dunkerque, sortait du Port. Il était arrivé à peu près à la hauteur du phare lorsqu'il fut abordé et coulé par le steamer EAGLE, qui entrait.

 Le bateau pêcheur n'avait pas de feu. L'équipage du pêcheur sauta à bord du bateau à vapeur mais le patron, voulant sauver sa montre, descendit dans le logement, et pendant ce temps-là, le bateau coula. Il parvint heureusement à gagner le pont, se jeta à la nage et fut sauvé par le patron Louis Huysmann, du canot lamaneur N°7, qui s'était, dirigé de suite sur le lieu du sinistre.

M Bouchart , armateur du 637 apporte la précision suivante :

 

Le bateau de pêche avait bien son feu. Ceci est confirmé par les membres d’équipage mais c’est la défense ordinaire des capitaines qui abordent d’autres navires de mettre en cause le défaut de feu. L’abordage a plutôt résulté de la vitesse à laquelle le vapeur entrait dans le port, la vapeur et la fumée ayant probablement empêché le capitaine anglais de voir le 637.

De plus, l’histoire de la montre est fausse. Le patron était à la barre et a été renversé par le choc et a été gravement contusionné à la tête. L’arrière du bateau coulait bas et sans l’intervention du lamaneur, il eût infailliblement péri étant quasi inanimé sur le pont

 

Journal l’Autorité 3 et 4  janvier 1865