3 novembre 1859

Sauvetage du GOTRINGIEN

Equipage sauvé

 

 

Armement de l'ORPHEON

 

 

 

 

Dunkerque

 

Vers 5 heures un superbe trois-mats brémois, nommé GOTRINGIEN, de 400 tonneaux environ. entrait, remorqué par l’Orphéon

Il avait à bord plusieurs femmes et des enfants. Ce bâtiment a pu échapper, mais non sans avaries, au violent coup de vent qui a régné dans les parages lundi et mardi.

Un grain abattit le navire, et le capitaine dut faire couper le mât de misaine et le grand mât ; celui d'artimon fut brisé par la tempête.

C’est dans cet état, par une mer épouvantable, que le navire dut attendre, à l'ancre, à la hauteur de Gravelines, les secours qui lui furent apportés par le remorqueur ORPHÉON.

Personne heureusement n'a péri. Ce navire vient de Callao (Perou), à destination de Dunkerque; il était chargé de guano.

 

Source

Moniteur universel 7 novembre 1859