Mardi 30 juin 1857

-Sauvetage canot lamaneur-

Aucun survivant

 

Sauveteurs

Zègre,Henri Denquin

Bouville  François Tixier

 

 

 

 

 

Dunkerque

Vers dix heures du matin, le patron Peuvion aperçoit deux navires qui allaient entrer dans la rade. Il régnait un vent du nord assez vif. La mer était grosse. Plusieurs personnes conseillent au patron de ne pas s'embarquer dans ces circonstances mais il ne tient nul compte de ces conseils. Il s’en va dans un canot, avec trois lamaneurs, au-devant des navires étrangers. En rade, ils rencontrent le BILLEY BOG (anglais) qui, n'ayant pas besoin de leurs services, consent sur leur prière à les amarrer et les reconduire à la traîne.

Pendant la marche, le BILLEY BOG touche le sable du banc et talonne, ce mouvement est la cause que le canot monté par nos lamaneurs et dont Langevin tenait l’amarre est submergé, après s’être rempli d'eau. L’amarre se brise, Langevin reste accroché aux débris et on est sur le point de le hâler quand il perd ses forces et disparaît dans les flots. Les autres marins cherchent à rejoindre l’estacade ouest. L’homme préposé aux signaux cherche à envoyer un filin mais n’y parvient pas, les lamaneurs étant emportés par le courant à l'ouest du port.

Le douanier Zègre, messieurs Henri Denquin, Bouville et François Tixier, entrepreneur de lestage, descendent plage ouest pour porter secours aux victimes. Apercevant un homme, sans doute Delor un des plus forts nageurs de la région, ils se jettent courageusement à l’eau. A 12 mètres du corps, ils le voient disparaître dans le courant. Après une attente infructueuse, ils opèrent le sauvetage du canot avec l’aide d’autres personnes et vers 3 heures de l’après-midi le ramènent à l’écluse de la Citadelle.

Les quatre hommes périssent. Ce sont les nommés Peuvion, patron, Grisez, Langevin et Delor.

 

L’Autorité 3 juillet 1857