6 juillet 1855

Sauvetage du SPARTAN

737 hommes sauvés

 

Commandant du sphynx

Salomez-Despriez

Armement du Sphynx

 

 

 

 

Méditerranée

 

Le SPARTAN, bateau à vapeur anglais est échoué sur l’île des Chiens avec 737 soldats anglais. Le consul général de France donne immédiatement l’ordre au capitaine dunkerquois Salomez-Devriez, commandant le paquebot des messageries impériales de se porter au secours des naufragés.

Au moment où l’ordre arrive à bord, le capitaine était déjà sous vapeur et prêt à partir. Il arrive sur les lieux du sinistre le 7 à trois heures du matin, et malgré une nuit obscure, la totalité du personnel et du matériel est embarqué non sans de grands efforts. Dans l’après midi le SPHYNX entre dans la rade la Goulette.

Le lieutenant colonel Lord Colingwood manifeste la reconnaissance profonde dont les ordres du consul ont été exécutés par le commandant Salomez

Son Altesse le Bey de Tunis a demandé à rencontrer le commandant du SPHYNX pour lui remettre une croix d’officier du Nichan en lui disant que cette action ne l’étonnait pas de la part d’un français et qu’il était heureux de récompenser l’action qui conservait 737 hommes à leurs familles et à leur nation.

A son arrivé, le Bey lui tend la main et lui demande de s’asseoir à coté de lui.

Sais-tu chrétien que tu as fait une belle action et pour en perpétuer le souvenir, je te nomme officier de l’ordre de Nichan Iftihar.

Le Bey le félicite en terme glorieux pour la nation française et le presse de questions sur le navire naufragé, les moyens de sauvetages…..

 

Croix du Nichan, or massif entouré de diamants. Le nom du Bey y est inscrit en arabe. Sous la rosette, le brillant d’officier et plus bas le croissant et l’étoile.

L ‘Autorité 1856