8 février 1851

Sauvetage du trois-mâts dunkerquois NORMAN

Equipage sauvé

 

Participants au sauvetage : 

Neuts Gaspard

les lamaneurs

 

 

Dunkerque :

L’obscurité la plus profonde régnait de toutes parts, la brume enveloppait les estacades et les phares, impossible de trouver sa route au milieu de la rade, changée, pour le moment, en périlleux labyrinthe. Il y avait un violent vent de nord.

Un trois–mâts dunkerquois le NORMAN armé par Gaspard Malo et commandé par le capitaine Versaille fait côte à l’est du port.

Le président et plusieurs membres de la Société Humaine se rendent sur place. Le capitaine Conseil  arrive avec des hommes afin d'armer le canot de sauvetage.

Mais le capitaine Gaspard Neuts est déjà sur place avec des lamaneurs. Ils  arrivent à porter une amarre sur le trois mâts afin d’établir un va et vient.

Il était temps le mauvais temps ouvre le navire et la cargaison est entièrement perdue.

 

Sources

La Dunkerquoise édition du 11 février 1851

Archives municipales de Dunkerque – Michel Dahaene « Drames en mer »

Archives municipales de Dunkerque –Fortune de mer sur les bancs de Flandre – Jean-Luc Porhel

 

Suite à ce naufrage Benjamin Morel Président de la

Société Humaine de Dunkerque remet à Gaspard Neuts

une médaille gravée avec la mention :

""A l'intrépide Gaspard Neuts"