7 février 1950

-Sauvetage du canot lamaneur-

1 personne  sauvée - 2  sauveteurs en mer décédés

 

 

Sauveteurs

Leducq

Les lamaneurs présents

 

 

 

 

 

 

Dunkerque

 

En entrant au port, le vapeur RINGARD, cargo norvégien, a causé, mercredi, deux accidents.

Le premier, l'accostage trop brutal de la jetée est, n'a pas fait de degâts particulièrement graves, mais, par contre, alors que le bâtiment s'apprête à toucher le quai Freycinet,  à la côte 50, un remous violent de son hélice  cause la mort de deux hommes.

Vers 17 h30, le RINGARD halé par un remorqueur, s'approchait du poste sud du Freycinet 2.

Une barque de lamaneurs montée par trois hommes frôlait la coque pour aider à la manoeuvre en passant les diverses amarres du navire au remorqueur et réciproquement.

Brusquement un remous d'hélice provoqua un tourbillon. La barque se retourna sur elle-même en projetant à l'eau ses trois occupants.

De la péniche DUC accostée en couple au cargo CARAIBE, au Freycinet 10, un marinier, M. Leducq, avait vu le drame.

II sauta dans sa propre barque, cassa une pagaye dans sa précipitation et arriva au milieu du bassin pour rattraper par les cheveux un des marins, M. Léon Legrand.

Des barques voisines du remorqueur, on organisait les secours. Avec une gaffe, on tenta d'agripper un des malheureux revenu à la surface : sa veste se déchira, mais il parvint néanmoins à s'accrocher. D'autre part, les lamaneurs des barques voisines recueillaient non sans mal le troisième compagnon. Les trois hommes transportés à bord du Caraïbe, furent l'objet de soins rapides, car les pompiers avaient été appelés d'urgence.

Hélas, seul M. Legrand, devait rester en vie.

En vain, les sauveteurs prodiguèrent-ils leurs efforts durant plus d'une heure, rien n’y fit : la congestion avait fait deux victimes.

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Source

Centre de la mémoire urbaine La Voix du Nord

Credit photographique

         Voix du Nord

         Société Coopérative des Lamaneurs Du Port de Dunkerque

 

 

 

 

Equipage MAURICE MARGUERITE

Les malheureux, qui comptaient de nombreux amis en ville étaient les plus estimés.

Ils faisaient tous deux partie de l’équipage du canot de sauvetage.

 

Marcel Legrand, beau-frère du boxeur Devinck, âgé de 44 ans et père de deux enfants, tenait un café au Minck.

 

Joseph Loyer, père de trois enfants, était également apparenté à un boxeur dunkerquois bien connu.

Mr Leducq le sauveteur

Mr Leducq Marinier et sauveteur

juste après le sauvetage

Canot de la société de lamanage de Dunkerque 

en hommage aux disparus

 

Le comité Dunkerquois de la SCSN , lors de sa réunion  du 27  décembre 1950 rend hommage aux deux sauveteurs

Legrand Marcel et  Loyer Joseph