8 décembre 1847

Sauvetage du DEMIRKIRAN

Équipage sauvé


 

Constantinople

 

Le trois-mâts dunkerquois NEUSTRIE cornmandé par le capitaine G. Moulonguet, venant de Marseille, et destiné à recevoir un chargement de graines oléagineuses à Rodosto, était au mouillage près du château d'Asie, dans la journée du 3 décembre ; le vent soufflait grand frais de la partie N.-E., lorsque, dans la soirée, le brick-transport égyptien DEMIRKIRAN, commandé par Abd, capitaine, et chargé de bois de construction, vint s'échouer sur un banc de sable, à une demi encablure de la NEUSTRIE.

Le capitaine Moulonguet s'empressa d'envoyer un canot et un grelin à ce navire et en faisant virer à l'aide de son guindeau, il parvint ainsi, après beaucoup de peine, et malgré la violence du vent et la neige qui tombait à flot, vers les deux heures matin, à sauver le bâtiment égyptien d’ une perte inévitable, car il n'aurait pas pu résister, dans cette position, au coup de vent qui a régné pendant deux jours consécutifs, et qui a jeté à la côte le navire anglais ERROMANGA, capitaine Johnson, dont la cargaison, consistant en graine de lin est totalement perdue.

Source

Journal La Dunkerquoise 25 décembre 1847