26 octobre 1834

Sauvetage du bâtiment russe NAVARINO

14 hommes sauvés

 

 

Participants au sauvetage :
Matthieu Bommelaere - Jean Cordier

 

Dunkerque :

 

Un bâtiment russe, le NAVARINO, capitaine Maelstrom,  courait un péril extrême à l’entrée des estacades. L’équipage de ce navire étranger était composé de 14 hommes.

 

Que fit Matthieu Bommelaer ? Il s’embarqua dans une frêle chaloupe, puis, au risque d’être englouti sans cesse, il fit trois fois le trajet du navire russe à la corvette des pilotes.

 

Grâce à ces dangereux voyages et sans se préoccuper de la tempête qui hurlait autour de lui, notre héros sauva tous les marins du NAVARINO. Les témoins oculaires de cet acte de bravoure ne manquèrent pas de le populariser.

L’admiration publique égalait la reconnaissance des matelots arrachés au péril.


Il est juste de rappeler ici qu’un pilote nommé Cordier (qui, plus heureux, vit encore au moment où nous écrivons), avait coopéré généreusement au salut du navire russe.

 

Bommelaer avait trouvé dans ce pilote un appui des plus chaleureux et des plus utiles.


Bientôt le gouvernement connut la part si brillante que Matthieu Bommelaer avait prise dans ce sauvetage. Une récompense lui fut décernée et ce n’était qu’un acte de justice.

 

Source :
Dunkerque magazine

Société Humaine de Dunkerque - Rapport  du CA du 6 avril 1834

 

Le Ministre de la Marine attribue une  Médaille d'argent à 

Bommelaer M.B.  et Cordier J