3 août 1919

 -Secours à  la barge  l'ABEILLE-

 
 

 

 

 

Patron du canot

Fournier

Armement de l'AMICIA

Armement du remorqueur EUROPE

 

 

Dunkerque

Hier 2 août, vers 9 heures du matin, le sémaphore de Dunkerque me faisait prévenir qu'une grande barge belge, l'ABEILLE, se trouvait à la côte à 2 milles ouest du port faisant des signaux de détresse et demandant du secours.

Je fis rassembler mes hommes le plus rapidement possible et nous lançâmes le canot AMICIA. Il ventait grosse bise du N-O, et la mer était très agitée ; nous partîmes à l'aviron et nous prîmes la remorque du vapeur PILOTE qui prenait la mer. Arrivés par le travers du sémaphore, nous larguâmes le vapeur  pour prendre le remorqueur EUROPE qui marchait plus vite et qui avait été envoyé pour nous remorquer sur les lieux du naufrage.

Arrivés à l'endroit où le navire se trouvait à la côte, nous larguâmes le remorqueur à environ 1/4 de mille des brisants de la côte et nous nous dirigeâmes vers l'ABEILLE.  La mer étant toujours très agitée et le navire étant presque à sec, nous mouillâmes notre ancre au large et en culant debout à la lame filant à retour sur notre câble, nous parvînmes à toucher le navire naufragé.

Ayant demandé au capitaine s'il voulait embarquer dans le canot de sauvetage, il nous répondit négativement, ayant espoir de renflouer son navire au moyen d'un puissant remorqueur à la marée suivante, si toutefois le vent et la mer tombaient.

Nous commencions à talonner ; afin de ne pas démolir notre embarcation le long du navire, nous nous retirâmes au moyen des avirons et de notre ancre mouillée au large ; le remorqueur nous attendant, nous prîmes sa remorque pour rentrer au port vers 11 h 45 et où nous avons remis le canot en place.

 

 

Source :

Bnf Gallica Annales du sauvetage maritime

 

Durée de la sortie

2H45