5 avril 1914  

-Sauvetage d'un pêcheur-

2 marins sauvés

 

 

 

Commandant du canot

François Jules Leprêtre

Armement du Sainte Sophie

 

 

Gravelines

A 8 h. 30 du soir, le préposé des Douanes Blondel est venu me prévenir qu'il y avait un bateau qui faisait des signaux de détresse près de la jetée est du port. Aussitôt j'ai fait appeler les canotiers de sauvetage avec le cornet d'alarme.

Dès que j'ai eu le monde nécessaire, j'ai fait lancer le SAINTE-SOPHIE  mais comme la mer était fort basse, il n'a pas pu flotter et nous avons été obligés de pousser dans la vase pour le conduire jusqu'à l'eau.

Lorsque nous sommes arrivés au bateau, nous avons constaté qu'il était collé sur la jetée Est à environ 150 ou 200 mètres en dedans, mais qu'il ne courait pas grand danger. J'ai cependant demandé au patron s'il voulait débarquer avec l'homme qui se trouvait à bord ; il a accepté et les deux hommes sautèrent dans le canot de sauvetage qui rentra au port, mais qui ne put, à cause de la marée, être remis dans son abri que le lendemain.

 


Source

 

 

BNF Gallica  Annales de la Société Centrale  des Naufragés.