19 décembre 1805

-Sauvetage du  brick-transport anglais LA JENNY 

126 personnes sauvées

 

 

Garde Nationale et habitant de Gravelines

 

 

 

Gravelines

A cinq heures du matin, le capitaine Young Pattison, d’un  port de 174 tonneaux, a  été jeté  par la tempête sur  la côte  de Gravelines . Comme on vit beaucoup de monde sur le pont et qu’il faisait feu de sa batterie en retraite, la Garde Nationale se rendit de suite en armes au bâtiment. 

II se trouvait à bord 11 marins formant l’équipage, 115 hommes du 3ème  régiment (troupes de débarquement) dont 4 officiers, 12 femmes de  sous-officiers  ou soldats, et 6  jeunes enfants dont un né la veille en mer. Tous étant descendus, ils furent conduits avec leurs effets dans une des casernes de la place, dument escortés puis gardés par la bourgeoisie.

Ces prisonniers de guerre nous ont quittés le 21 décembre. Le capitaine du navire, pour lui et les hommes de son équipage, les officiers pour eux et au nom de leurs soldats, se sont empressés d’écrire au maire de la ville, au moment de leur départ, pour remercier les autorités civiles et militaires, le brave garde national, et en général  tous les habitants de Gravelines des soins bienveillants, hospitaliers, des égards d'humanité qu’ils ont tous  personnellement éprouvés. 

Ils désirent, ajoutent-ils, qu'il en soit fait mention mémorable dans toutes les feuilles publiques en témoignage de leur profonde, de leur durable reconnaissance.

 

Sources

La gazette ou Moniteur Universel