15 novembre 1903

*Sauvetage du bateau de pêche  ÉMILE*

9 marins sauvés

 

 

Patron pêcheur

Théophile Withead

 

Armement du N°39 *

 

 

En mer au large de Gravelines, vers 2H00 du matin

 

Par une nuit obscure et une mer houleuse le bateau de pêche N*292  ÉMILE ** ralliait le port de Gravelines lorsqu’en passant près du Ruytinghen, il ressentit un choc violent.

Le bateau s’entrouvrit et l’eau entra à flots.

Aussitôt le patron Louis Vasseur prévient ses hommes et fait mettre le canot à la mer et embarque le dernier après s'être assuré que son bateau est vide.

Les neuf hommes d’équipage se précipitèrent dans le canot et à peine étaient-ils installés que le bateau coula à pic.

La frêle embarcation voguait au gré des flots cherchant à rallier la terre quand l'équipage du bateau de pêche N°389, dont l’armateur est Mme veuve Paquet patron Whithead, ayant entendu des appels réitérés aperçurent les naufragés. Ils firent route vers leur embarcation et après leur avoir lancé un cordage les firent embarquer transis de froid, presques nus et exténués. Le patron leur fit changer de vêtements et leur donna tous les soins possibles.

Il les conduisit au port de Boulogne où il les déposa à 9H00  du matin .

Ce sinistre trouve sa cause dans l'épave du ORONTES, coulé le 23 octobre de la même année  au Ruytighen et qui est un danger permanent pour les pêcheurs et la navigation.

En attendant que l'épave soit enlevée, il serait temps que cette épave soit signalée par une bouée lumineuse.

 

 

* Le N°39 a pour armateur Mme veuve  Paquet

 

** L'EMILE a pour armateur René Vasseur

 

 

Source

 

Archives de Dunkerque Centre de la Mémoire Humaine  Le Nord Maritime